Comment faire son lait végétal

Dans cette vidéo vous allez découvrir comment vous pouvez facilement préparer vous-même vos laits végétaux rapidement, en moins de cinq minutes.

Je vous propose de découvrir également ci-dessous, la retranscription de la vidéo en texte si vous préférez la lecture.

Comment faire son lait végétal à la maison

Hello, alors aujourd’hui je voulais juste vous montrer comment faire son lait végétal facilement à la maison.

Pour cela j’ai pris des noix de cajou (env. 50 g – une poignée), que j’ai fait tremper quelques heures (2-3 heures), et puis des noisettes (50 g également) qui trempent depuis hier soir (env. 12h).

Une fois qu’elles ont trempé, vous pouvez vider l’eau.

On va en faire un avec l’extracteur de jus et l’autre avec le mixer, comme ça si vous avez pas une machine vous pouvez faire avec l’autre et vice versa… 🙂

Je voulais juste vous dire aussi à quoi ça sert de les faire tremper.

Premièrement elles vont déjà se gorger d’eau donc vous aurez plus de lait et il sera meilleur.

En plus elles vont commencer le processus de germination, du coup il y aura une quantité d’enzymes qui sera plus importante, plus de vitamines, plus de minéraux, donc voilà, c’est un peu dommage de s’en priver non ?

Ok alors c’est parti, je prends mes noisettes, j’allume la machine, je les mets dans mon extracteur et ensuite j’ajoute l’eau en même temps.

Ensuite vous pouvez reprendre les noisettes écrasées et les repasser une deuxième fois, ça leur fera pas de mal…avec de l’eau toujours 😉

Et voilà, là je suis juste allé nettoyer l’extracteur…après avec les noisettes qui sortent toutes sèches, on peut en faire des petits biscrus ou autre chose mais il ne faut pas les jeter.

Voilà donc maintenant j’ai déjà ma première bouteille de lait de noisette de un litre et on va voir ensuite comment faire son lait végétal aux noix de cajou, avec le mixer cette fois-ci.

Alors pour le lait de cajou, ben…

Les noix de cajou, le mixer et comme j’ai un petit récipient, je vais pas pouvoir le faire en une fois donc je vais faire ça en deux fois mais c’est pas grave et puis après on passera tout ça dans un filet.

Je vais déjà mettre la moitié de mes noix de cajou, je mets de l’eau, je ferme le récipient et, c’est parti !

Voilà, ensuite je prends un autre récipient pour poser mon filet à l’intérieur et verser le mélange dedans, on va vite finir comme ça on pourra presser tout le mélange en même temps, ce sera plus simple.

Et voilà… je mets tout ça dans mon filet et ensuite il n’y a plus qu’à presser tout simplement.

Je voulais juste vous montrer aussi avec les restes ce qu’on peut faire.

J’ai rajouté un petit peu de sirop d’agave avec un peu de poudre de caroube, j’ai mélangé le reste de noix de cajou et le reste de noisettes et puis ça me fait des petits biscrus que je vais mettre au déshydrateur et on verra ce que ça donne.

Et voilà, donc ma deuxième bouteille d’un litre, ça c’est mon lait de cajou, il est un peu plus blanc que le lait de noisettes…

Voilà comment faire son lait végétal en moins de cinq minutes que vous allez ensuite pouvoir utiliser soit avec du granola, vous pouvez les mettre dans vos smoothies, vous pouvez les boire nature tout simplement ou vous en faîtes ce que vous voulez… 😉

Voilà, j’espère que cette petite vidéo vous a plu, je vous souhaite un bon lait végétal, un très bon dimanche et une très bonne semaine, ciao, ciao…

A tout bientôt, yes… 😉

Olivier
Manger pour Changer

Question du jour: êtes-vous ou avez-vous été un gros consommateur de lait ?

11 Des réflexions sur “Comment faire son lait végétal

  1. Bonjour Olivier,
    très sympa les petits cookies récupérés avec les laits.
    Petite question…
    Ce que tu appelles un mixeur est un blender, non ? Est ce que tu aurais une solution pour faire de la pâte de dates avec un blender sans qu’elles collent systématiquement au verre et qu’il faille s’y prendre à 20 x avant d’arriver à ce que l’on veut ?
    C’est malheureusement le seul moyen que j’ai puisque je n’ai pas d’autre appareil…
    Salutations
    Dan

    • Salut Dan..
      Oui tu as tout a fait raison pour le blender mais j’ai tendance à dire mixer pour les deux…
      Pour la pâte au « blender » 😉 ce que tu peux faire c’est ajouter un peu d’eau pour pouvoir mixer les dattes
      plus facilement et ensuite il faudra juste laisser un peu plus longtemps au déshydrateur mais tu peux aussi mixer des graines
      de lin séparément et les ajouter à ta pâte de dattes, ça va l’épaissir et ça changera pas vraiment le goût mais il te faudra quand-même la
      déshydrater un peu je pense..
      Autrement si c’est trop liquide tu peux toujours ajouter des amandes ou noisettes concassées par exemple…
      Au plaisir d’avoir de tes nouvelles

  2. Bonsoir Olivier,

    Ta vidéo m’a donné envie d’essayer.
    J’ai mis à tremper hier soir et je me suis lancée en rentrant du travail. C’est effectivement très simple et rapide 🙂
    Je l’ai fait avec l’extracteur.
    Par contre je pense qu’il n’y a pas assez de noisette dans la recette. Le lait manque d’onctuosité et de gout.
    J’ai remis a trempé une bonne poignée de noisette pour compléter demain 🙂

    • Bonsoir Emilie,
      Merci pour ton commentaire ça fait plaisir, effectivement plus tu rajoutes des noisettes ou autres et plus le lait sera
      onctueux comme tu dis, c’est vrai qu’une poignée pour un demi litre c’est bien aussi, en ce moment j’adore me faire des smoothie avec
      plusieurs bananes, min 4 et une orange, puis je complète avec un lait végétal pour avoir un bon litre, le tout avec quelques glaçons (un peu de cannelle)…. si tu aimes les bananes, je te conseille de tester, tu m’en diras des nouvelles…
      @ bientôt

      • Coucou,
        J’ai repassé mon lait d’hier avec une autre bonne poignée de noisette. Pour être honnête il y a très peu de différence avec celui de hier.
        Il a un bon gout de noisette quand même 🙂
        Je crois que j’attendais trop le résultat du lait « riz épeautre noisette » que j’achète dans le commerce 😉
        Ce côté onctueux… Ayant été une grande (très grande) consommatrice de lait de vache, que j’ai stoppé il y a 6 mois du jours au lendemain, j’ai tendance à rechercher un ersatz ou plutôt un équivalant.
        Je vais pas essayer cette fois ci de le mélanger en smoothie mais plutôt de le déguster. je vais le partager avec une collègue demain matin.
        D’ailleurs je suis tombée sur ta recette de smoothie mandarine menthe concombre, je vais la faire ce week-end elle a l’air trop bonne.

        Merci pour tes partages, c’est une joie de te lire et écouter tes vidéos.

        Emilie

        • Salut Emilie,
          C’est vrai que c’est moins onctueux que le lait de vache mais quand tu penses à tout ce qu’il y a dedans…entre les hormones, les antibiotiques et le mucus… il vaut mieux un bon lait végétal… j’ai jamais essayé mais je pense que si tu rajoute un peu de lin mixé ou des graines de chia, ça peut le rendre un peu plus épais… ou avec du psyllium aussi..
          Tu verras menthe mandarine concombre c’est un délice… 🙂
          Au plaisir,
          @ bientôt

  3. Bonsoir Olivier,
    Oui c’est bien pour cela que j’ai totalement arrêté le lait de vache… Un reportage sur le sujet m’a suffit, mon arret a été, je n’aime pas ce mot, mais radical.
    Je me souviens encore quand je disais  » non mais le lait c’est la dernière chose que je pourrai supprimer de mon alimentation « . En fait ça a été la première.
    Et cette expérience de faire mon lait végétal m’a appris beaucoup !
    Il ne faut pas chercher a remplacer, mais découvrir !

    Bonne soirée

  4. Bonjour Olivier,

    Un immense Merciiii pour ton guide, tes partages, et ta simplicité. Je me cherche depuis longtemps, je me documente sur tout ce qui est bon et naturel. Je parle des bienfaits des jus, je fais goûter à tous ceux que ça intrigue, j’arrive à transmettre le virus des jus frais…Mais toujours ce Mais, je ne suis pas capable de faire une cure complète, alors que je ne rêve que d’une vie plus douce et naturelle.
    j’ai le sentiment de saborder tout ce que j’entreprends, de ne pas avoir la force de terminer quoi que ce soit, car trop de choses. Bref, c’est le « bordel ».
    J’espère, non, je veux vraiment tenir bon , grâce à ta foi communicative et m’en aller vers le meilleurs.
    A très bientôt, belle journée.
    Nikita 😉

    • Salut Nikita,
      Merci beaucoup pour ton message ça fait vraiment plaisir.. 😉
      Je pense que le plus simple est de changer qu’une seule chose au début et ne pas vouloir aller trop vite,
      il faut laisser au corps le temps de faire les changements et de ressentir l’envie d’aller plus loin afin
      que la transition se fasse avec plaisir et qu’elle soit durable.
      Les jus c’est super, fais-les bien verts… moi j’ai commencé l’alimentation vivante par les jus, c’est le
      premier truc que j’ai fait, acheter un extracteur de jus… mais mon changement d’alimentation à commencé il y a
      déjà deux ans et demie et j’y suis vraiment allé en fonction de ce que je ressentais au fond de moi même, je ne savais
      pas ce qu’était un crudivore, j’en avais jamais vraiment entendu parler et j’aurai jamais pensé le devenir un jour, c’est
      un peu comme suivre un chemin qui t’attire sans savoir il te mènera mais que tu as vraiment envie d’emprunter… 😉
      Merci encore pour ton message, au plaisir d’avoir de tes nouvelles,
      @ bientôt

  5. merci je confirme c’est un regal je le fais depuis un bon petit bout de temps et je m’en passe plus de mes laits végétaux miam ! j’ai pas d’extracteur j’utilise mon mixer un delice .. belle soirée

    • oui c’est vrai qu’ils sont bons !! surtout si on les fait nous-même en plus, ça à rien à voir avec ceux qu’on achète..
      je trouve plus simple et plus rapide aussi au mixer et avec un filet ensuite pour filtrer..
      au plaisir.. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*