Comment faire des graines germées

Découvrez comment faire des graines germées et quelques conseils pour bien les réussir.

Vous pouvez utiliser toutes sortes de graines germées, les mélanger, les manger en salade ou en accompagnement avec un plat, dans la soupe, vous pouvez les faire en jus ou les mettre dans vos smoothies,…
Vous serez agréablement surpris par la fraîcheur et le croquant qu’elles amènent à vos diverses préparations.

Je vais vous expliquer comment faire des graines germées facilement, avec quel type de graines commencer et quels sont les moyens les plus simples au départ quand on veut se lancer dans la germination.
A la fin de cet article vous saurez comment faire germer des graines et vous pourrez commencer l’expérience très rapidement.

Pourquoi manger des graines germées ?

Tout ce dont votre corps à besoin se trouve dans les graines germées et les jeunes pousses, très riches en valeurs nutritives telles que protéines, minéraux, vitamines, et surtout en divers types d’enzymes qui rappelons-le sont très importantes pour la digestion et de ce fait vont aider à digérer plus vite et plus facilement même si vos repas ne sont pas uniquement composés d’alimentation vivante.
En termes de valeur nutritive, les seuls aliments qui peuvent rivaliser avec les pousses sont les algues et certains champignons.
Je pourrais faire un article uniquement sur les avantages des graines germées et des jeunes pousses mais l’idée ici est plutôt de vous donner quelques conseils pratiques afin que vous sachiez comment faire des graines germées pour que cette aventure se déroule sans encombre et avec le plus grand plaisir.

Faire germer ses graines sois-même est une expérience très enrichissante… réveiller ces petites graines et les voir prendre vie au simple contact des éléments nous rappelle qui nous sommes et d’où on vient…
Eh oui, comme les graines nous avons besoin d’eau, d’air et de lumière pour vivre, enlever un de ses éléments signifie une mort certaine. On se rend compte alors à quel point on a un lien très fort et très proche avec la nature et pourquoi elle nous est si bénéfique et régénératrice non seulement au niveau de tout l’organisme mais également au niveau de notre bien-être et de la conscience qu’elle nous apporte.
Manger des graines germées c’est créer un lien direct entre nous, la nature, le respect à la vie et également donner un grand coup de jeunesse à notre corps !

Comment choisir son germoir ?

Vous trouvez dans les magasins diététiques différents modèles de germoir en fonction de la quantité de graines germées que vous voulez faire, de la place que vous avez et il en existe même des modèles électriques.
Pour ma part j’ai commencé par un petit germoir à deux étages tout simple, que je trouve très bien pour le début et qui prend très peu de place dans la cuisine, d’ailleurs je l’utilise toujours car il convient mieux pour certains types de graines.

Si vous y prenez goût et que vous voulez en produire plus afin d’en avoir tous les jours plusieurs sortes de disponibles, le mieux est d’avoir plusieurs germoirs de différentes tailles.

Il y a une petite astuce pour vous fabriquer vous-même votre germoir très facilement avec un investissement minime. La technique consiste à utiliser soit un gros bocal en verre soit une bouteille d’eau en plastique que vous coupez au 3/4. Si vous les trouvez de forme carrée vous aurez l’avantage de pouvoir les mettre horizontalement en évitant qu’elles roulent..:-)
Ensuite il vous suffit de vous procurer un peu de toile genre moustiquaire, d’y découper des morceaux que vous utilisez comme couvercle, tenu par un élastique.

 Autrement si vous voulez quelque chose de plus professionnel, je vous conseille ce genre de germoirs qui sont vraiment très pratique car vous pouvez tout démonter pour bien les nettoyer, vous avez toutes les tailles qu’il vous faut et en plus vous pouvez les mettre les uns sur les autres ce qui fait un gain de place si vous avez pas beaucoup d’espace disponible. Un des avantages également est qu’ils sont très légers et très pratiques pour les transports et les voyages.

 

 

 

 

 

Je les ai achetés lors de mon stage d’alimentation vivante avec Carole Dougoud, si ça vous intéresse vous pouvez les commander sur son site.

Comment faire pour trouver des graines de qualité ?

Je vous conseille de toujours choisir des graines bio, on en trouve dans tous les magasins diététiques et vous en trouverez un large choix. Si vous n’avez pas de magasin diététique près de chez vous, le plus simple est encore de les commander sur internet, voici deux marques que je commande régulièrement et dont je suis content mais il y en a d’autres également.

Ce genre de paquets à la longue revient plus cher que d’acheter un ou plusieurs kilos mais ça permet de se faire une bonne sélection et ensuite vous pouvez acheter en plus grosse quantité les graines que vous consommez le plus.
Le blé par exemple si vous faites du jus d’herbe et que vous avez ce genre de paquets, ça va pas durer longtemps… 😉

Par quoi commencer et quelle quantité ?

La plupart des légumineuses sont très facile à faire germer et ont un rendement de quatre à six fois supérieur. L’alfalfa, le radis, le trèfle, le fenugrec, le pourpre, sont déjà une bonne base de départ mais si vous êtes attentif et que vous prenez soin de bien vous occupez de vos graines vous pourrez très rapidement faire germer tout ce que vous voudrez.

Avec un petit germoir à étages comme sur la première photo, environ deux cuillères à soupe de graines devraient suffire. Il faut éviter si possible que les graines se superposent afin que l’air circule pour éviter tout risque de moisissure.
Si vous utilisez des germoirs plus grands vous pouvez en mettre plus mais allez-y doucement, on est souvent surpris à quel point ça se développe, il arrive qu’après en avoir un peu trop mis on soit obligé de les séparer en deux bocaux après trois ou quatre jours.

Le trempage

Sur le paquet il est toujours indiqué le temps de trempage pour chaque variété avant de les mettre à germer ainsi que le temps de germination.
Quand vous mettez vos graines à tremper, remuez une petite minute votre bocal afin d’aider les graines à bien s’hydrater. Normalement si les graines sont de bonne qualité vous verrez qu’elles vont couler au fond du bocal, celles qui flottent sont vides et donc ne vont pas germer… (à l’exception de certaines variétés qui flottent)

 Utilisez toujours de l’eau tiède pour le trempage, les graines préfèrent et germeront mieux de cette façon, c’est un peu comme vous, j’imagine que pour la plupart, vous préférez sortir quand il fait bon et qu’il y a du soleil plutôt que dans un froid de glace ! 🙂

La germination

Une fois que le trempage à été fait, rincez-les jusqu’à ce que l’eau soit bien claire et ensuite vous pouvez les étaler sur votre germoir ou alors simplement vider l’eau de vos bocaux.
Laissez-les un moment inclinés afin de bien vider toute l’eau qui pourrait stagner au fond, c’est important pour que l’air circule bien partout et ainsi éviter tout risque de moisissure.
Ensuite vous pouvez les poser à l’horizontal ou à 45° si vous voulez, personnellement je les pose horizontalement et ça fonctionne très bien comme ça.
Évitez de les mettre au soleil, la lumière du jour suffit amplement et la chaleur fera fermenter les graines.

Trèfle et pourpre 12h après avoir fini le trempage, on aperçoit bien le germe déjà… 😉

C’est super important de bien rincer les graines deux fois par jour voir plus en été avec les grosses chaleurs pour ne pas qu’elles sèchent. Si vous utilisez des plateaux, rincez-les comme il faut puis laissez-les bien s’égoutter.
Avec des bocaux vous pouvez les remplir d’eau puis remuer les germes avec une baguette. Il arrive parfois, du fait que les quantités soient plus importantes que ça fasse un peu des amas, dans ce cas le jet du robinet ou la baguette sera utile pour défaire tout ça.
Une fois que vous les avez bien rincé, laissez-les quelques minutes s’égoutter puis mettez-les à nouveau à l’horizontal.
Observez entre les rinçages que l’humidité soit présente sans qu’il y aie de l’eau qui stagne. Vous pouvez leur faire un quart de tour également et de cette manière ça va homogénéiser l’ensemble.
Mettez-vous à leur place et demandez-vous si elles on l’air d’avoir besoin de quelque chose… 😉

Voici l’avancement 24h après les deux premières photos, ça a déjà presque triplé de volume, on peut voir que le germe s’est bien développé.

 

 

 

 

 

 

 

Continuez comme ça à faire vos rinçages quotidiens et profitez pendant ces rinçages d’enlever les coques qui se sont séparées du germe à l’aide d’une cuillère, d’une passoire ou d’une fourchette.

Encore 24h de plus après les deux photos précédentes, j’ai séparé l’ensemble dans deux bocaux afin de mieux les aérer. A ce stade vous pouvez déjà les consommer mais je préfère attendre encore un peu plus et de cette manière la coque que l’on appelle aussi tégument, va tomber tout seul au dernier rinçage et comme ça on sait que la graine est mûre.

Voilà 12h se sont passées depuis la photo précédente, un dernier rinçage avant d’en consommer une partie et le reste se gardera entre quatre et sept jours suivant les sortes. Le mieux est de les mettre dans des tupperware avec une couche de papier absorbant dans le fond pour éviter tout excès d’humidité et conservez-les au frigo.

Avoir tout le temps des graines germées demande un peu d’organisation en fonction des variétés que vous voulez consommer et quand vous les voulez mais une fois que vous avez pris l’habitude vous savez que si vous voulez telle ou telle variété pour une occasion spéciale, il vous suffit de vous y prendre quelques jours à l’avance pour que le jour J, vous ayez vos pousses toutes prêtes.

Personnellement dès que j’ai un bocal de vide je relance tout de suite une nouvelle tournée et de cette façon j’en ai toujours assez. J’adore en mettre dans mes smoothies ou dans mes jus frais, je trouve que ça donne un petit goût en plus et de cette manière je fais le plein d’énergie en un temps record ! 😉

Je vous souhaite beaucoup de plaisir dans la découverte des graines germées et de la germination, si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires ou envoyez-moi simplement un mail ici et je vous répondrai avec plaisir.

En attendant la suite, je vous souhaite une excellente fin d’année pleine de joie, profitez bien et rappelez vous de vivre chaque jour avec passion !

A très vite,

Olivier
Manger pour Changer

Question du jour: Avez-vous déjà pris vos résolutions ou avez-vous déjà noté vos objectifs pour l’année 2015 en terme d’alimentation et si oui, quels sont ils ? 🙂

4 Des réflexions sur “Comment faire des graines germées

  1. QUESTION:

    Bonjour Olivier, connais-tu un truc pour prévenir les moisissures des pousses sur terreau?

    J’ai entendu parler de faire une décoction de prêle qu’on sprouch-sprouch sur les pousses, je n’ai pas encore essayé puisque je ne voulais pas les perdre si ça ne fonctionne pas.

    Si tu connais un truc, ce serait génial!

    Merci,

    Corine

    • Bonjour Corine,
      Si tu suis les bonnes indications tu ne devrait pas avoir de moisissures, dans le cas contraire c’est certainement dû à un manque d’air, de trop d’humidité ou trop de chaleur également.
      Néanmoins avec l’herbe de blé et des céréales en général, il arrive de voir des moisissures blanches qui disparaissent avec un bon rinçage et une bonne aération mais si ça vire au noir ou au bleu, je te conseille de jeter les pousses.
      Il y a aussi des graines qui développe comme un duvet sur leur racine et ressemble à des moisissures mais c’est des poils absorbants qui augmentent la surface pour capter l’eau..
      La température idéale de l’air est entre 19 et 24 degrés, s’il fait plus chaud il faudra plus arroser et les ventiler également.
      Voilà autrement je sais pas trop pour la décoction, pour l’instant j’ai eu une fois un problème de moisissure, mais du coup j’ai jeté ma barquette..
      Depuis j’ai plus eu de problème mais je fais bien attention à chaque étape..
      Au plaisir et merci pour ton commentaire,
      Bon weekend !

  2. Hello,

    Après avoir l’excellente vidéo sur l’herbe de blé je lis cet article-ci et constate qu’on ne doit pas semer toutes les graines. Est-ce qu’il est écrit sur la boîte celles qu’on doit semer et celles qu’on ne doit pas ? Ou comment savoir.

    • En fait tu peux toutes les semer si tu veux, c’est bien de faire tes propres tests mais tu peux sois les manger après germination, voir quelques jours ou alors si tu veux dès qu’elles ont germé tu les sèmes pour en faire de belles pousses..
      toutes les graines sont faites pour être semées à la base mais certaines sont plus difficiles à gerer..
      a tout bientôt
      excellente journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*