20 bonnes raisons de manger de l’ail

Découvrez dans cet article aux moins 20 bonnes raisons de manger de l’ail mais aussi ses vertus nutritionnelles et ses effets sur notre corps, notre cerveau et notre santé.

J’ai toujours adoré l’ail et je sais qu’il à beaucoup de qualités du coup je me suis dit que ça valait la peine d’en parler un peu… 🙂

D’où vient-il

Pour certains il pourrait provenir de Mongolie et pour d’autres des vastes plaines orientales de la mer Caspienne (Kazakhstan, Ouzbékistan et Turkménistan).

De là,. il a été disséminé vers les régions méditerranéennes et l’Égypte, puis ensuite les quatre points cardinaux de la planète.

L’ail est cultivé depuis 6’000 ans !

Cette plante aromatique accompagne l’espèce humaine depuis des millénaires car c’est vraiment un condiment à part…

L’ail ( allium sativum) fait parti de la famille des alliacées où l’on retrouve les plantes à bulbe comme le poireau, la ciboulette, l’échalote, l’oignon…, et également le lys et la tulipe.

Les valeurs nutritionnelles de l’ail

On le trouve en toutes saison et il se conserve très bien.

  • Valeur énergétique: 138 kcal pour 100 g.
  • Macronutriments: cellulose et hémicellulose (fibres insolubles), glucides, un peu de lipides, protides (enzymes, hormones… et 17 acides aminés dont les indispensables).
  • Substances minérales et oligo-éléments: brome, calcium, chlore, cuivre, fer, iode, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, sodium, souffre, zinc, cuivre, nickel, sélénium, molybdène, germanium.
  • Vitamines: A, B1, B2, B3, B5, B6, B9, C et E
  • Autres substances: polyphénols, phytostérols, prostaglandines, flavonoïdes, 33 composés soufrés dont l’allicine, et après mastication ou broyage: ajoène, disulfure et trisulfure de diallyle, allistines I et II, alisine, garlicine et eau. 

Découvrez les 20 bonnes raisons de manger de l’ail

Parmi les nombreuses vertus de l’ail, j’en ai pris une vingtaine mais on pourrait en citer une centaine au moins car il y a tellement de façons de l’utiliser et je voulais pas non plus faire un article interminable donc je me suis dit que vingt c’était bien… 🙂

  1. L’ail favorise une meilleure respiration

    L’aillicine de l’ail et ses différents composés soufrés facilitent beaucoup la respiration chez les personnes asthmatiques.
    Ces substances favorisent aussi la fluidité du mucus qui tapisse les alvéoles pulmonaires et l’arbre respiratoire. 
    De ce fait, l’expectoration est plus facile lors des efforts de toux.

     

  2. L’ail possède des propriétés anticancéreuses

    Les études portent surtout sur les cancers digestifs, comme celui de l’estomac ou du côlon.
    Les consommateurs d’ail réguliers ont 35% de risque en moins de développer ce types de cancers.
    L’allicine et ses dérivés contenus dans l’ail possèdent une activité anticancéreuse démontrée in vitro.
    C’est dans ce domaine qu’il semble montrer sa suprématie.
    Sur certains cancers il exerce donc une action à la fois préventive et curative.

     

  3. L’ail contient des bons sucres pour la santé

    L’ail renferme une quantité élevée de sucre, les glucides représentent près de 30% de sa composition.
    Les glucides de l’ail, les fructosanes, possèdent des propriétés probiotiques, ça veut dire qu’ils favorisent une flore intestinale de bonne qualité capable de s’opposer aux infections.
    D’ailleurs ces glucides aident à une bonne digestion et s’opposent à la rétention d’eau.
     

  4. L’ail limite le vieillissement cellulaire

    L’ail contient plein de principes actifs capables de piéger ou d’éliminer les radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire.
    Parmilesantioxydants présents, onpeutciterl’allicine,lespolyphénols avec, plus particulièrement,lesflavonoïdes,lacystéine (un acide aminé soufré), l’alpha-tocophérol et les minéraux (sélénium, manganèse et cuivre).

     

  5. L’ail soulage des rhumatismes

    L’ail contient des minéraux très utiles aux propriétés antioxydantes comme le cuivre, le sélénium ou encore le soufre, qui limitent l’inflammation des articulations.
    Grâce à ses composants actifs, prostaglandines, minéraux soufrés et antioxydants, vitamine C, phosphore et magnésium, l’ail peut aider au traitement des rhumatismes et a toute sa place.
    Mais une alimentation riche en fruits et légumes crus, riches en minérauxetenantioxydants, permet de combattre encore mieux les rhumatismes.

     

  6. L’ail prévient les crises de goutte

    Certains aliments comme les abats, la charcuterie, viande séchée, alcool, ou certains poissons comme le hareng, augmentent la concentration d’acide urique dans le sang.
    A partir d’un certain taux, cet acide urique va cristalliser sous forme d’urates et provoquer ensuite des crises de goutte.
    Il semblerait que l’allicine de l’ail aide à dissoudre les cristaux d’acide urique.
    Associé à un régime approprié, l’ail contribue donc à éviter la crise de goutte.

     

  7. L’ail diminue la tension artérielle

    De nombreuses études ont démontré que l’ail diminue la tension artérielle d’environ 10% en consommant quotidiennement deux gousses d’ail pendant au moins douze semaines.
    Il suffit de baisser de 3% les chiffres tensionnels d’une personne hypertendue pour diminuer les risques de 9% d’avoir un infarctus mortel et de 14% d’avoir un accident vasculaire cérébral mortel.
    Grâceàsesfructosanes, son potassium, son magnésium et son adénosine, l’ail diminue les risques liés à l’hypertension artérielle.

     

  8. L’ail fluidifie le sang

    L’ail renferme des prostaglandines de type A1 qui dilatent les vaisseaux artériels et fluidifient le sang aussi bien que l’aspirine.
    Cette action se trouve augmentée dès que vous associez l’ail à l’oignon.
    L’allicine, l’ajoène et les prostaglandines de l’ail fluidifient le sang et protègent contre les risques cardiovasculaires.
    Il vaut mieux ne pas trop en consommer avant une intervention chirurgicale…

     

  9. L’ail dilate les artères

    L’adénosine contenue dans l’ail joue un rôle essentiel dans le transfert de l’énergie et à ce jour c’est un des plus puissants vasodilatateurs connus.
    Son action réduit également la coagulation du sang et permet une meilleure circulation à l’intérieur du sang.
    Renforcée par les peptides y-glutamyl etd’ajoène (petits fragments de protéines), l’adénosine dilate les artères.

     

  10. L’ail diminue l’athérosclérose

    L’athérosclérose est une maladie des artères dont le calibre se rétrécit progressivement, se rigidifie pour finir par se boucher complètement.
    L’ail donne une meilleure élasticité à l’aorte (la grosse artère qui sort du coeur et irrigue tout l’organisme grâce à ses ramifications) après l’âge de cinquante ans.
    L’OMS reconnaît les propriétés de l’ail cru pour lutter contre l’excès de graisse dans le sang et l’athérosclérose.
    Des études menées dans quinze pays différents prouvent toutes que l’ail réduit les plaques d’athérosclérose et prévient la formation de nouvelles plaques.

     

  11. L’ail a un effet préventif sur les maladies cardiovasculaires

    La vitamine B6 présente dans l’ail a de multiples propriétés comme celle de baisser le taux d’homocystéine dans le sang.
    Son taux est lié à l’apport de vitamines B6, B9 et B12.
    L’augmentation du taux dans le sang augmente le risque de maladies cardiovasculaires.
    Il représente une bonne solution car il est largement prouvé que l’ail diminue 
    les maladies cardiovasculaires.
    La vitamine B6 associée à de multiples composés soufrés de l’ail, offrent une meilleure protection qu’en prenant les vitamines séparément.
    On peut considérer l’ail comme un alicament (aiment médicament).

     

  12. L’ail comme fortifiant

     

    Les guerriers grecs et les romains mangeaient de l’ail avant les combats.
    Les ouvriers égyptiens mangeaient de grandes quantités d’ail pour la construction des pyramides.
    Les athlètes en consommaient pour les Jeux Olympiques, c’était un peu comme leur produit dopant naturel.
    L’action avérée de l’ail sur le fonctionnement du corps et la longévité permet de ranger cet aliment dans les aliments qui stimulent et entretiennent la santé. 

  13. L’ail protège le foie

    Certains médicaments ou toxiques sont vraiment nocifs pour le foie et peuvent provoquer des dégâts très importants dans cet organe.
    L’extrait d’ail vieilli évite les effets néfastes de ces deux toxiques sur les cellules du foie ce qui est utile pour les gens qui prennent beaucoup de médicaments.
    Le benzopyrène que l’on retrouve dans les gaz d’échappement, la fumée de cigarette ou la viande grillée est également très toxique pour le foie.
    Les cellules exposées ne tombent pas malade si on consomme de l’ail vieilli.
    Bonne nouvelle pour lutter contre la pollution… 😉

     

  14. L’ail évite les ballonnements intestinaux

    Par la texture de ses fibres, l’ail possède des propriétés carminatives, qui va favoriser l’expulsion des gaz issus de la fermentation intestinale tout en réduisant leur production.
    Cette fermentation peut paraître un peu désagréable car elle donne des flatulences mais elle est néanmoins nécessaire à la production d’acides organiques qui solubilisent de nombreux minéraux comme le calcium nécessaire aux os.
    De ce fait, les minéraux seront mieux absorbés par le tube digestif.
    Certaines personnes fragiles peuvent mal supporter ce condiment et même si une fois cuit il n’a plus les mêmes vertus, ça sera toujours mieux que rien.

     

  15. L’ail aide à la digestion

    L’ail est un excellent antiseptique, ça veut dire qu’il élimine les microbes nocifs pour l’organisme. 
    De cette manière il facilite la flore intestinale saprophyte et la digestion en éliminant les bactéries indésirables susceptibles de déclencher la putréfaction.
    La vitamine B1 stimule l’appétit et favorise les mouvements intestinaux pour une meilleure digestion.
    La vitamine B5 aide les cellules du foie dans leur travail et ses performances se trouvent améliorées.

     

  16. L’ail est actif contre la diarrhée

    Si vous avez déjà voyagé un peu, vous avez sûrement connu les problèmes de digestion comme une diarrhée par exemple…
    En consommant régulièrement de l’ail on va détruire les bactéries intestinales responsables des diarrhées pour autant qu’on le consomme cru, autrement cuit il perd cette propriété.
    L’ail cru permet donc de se prémunir contre la diarrhée et dans le cas échéant, de la traiter de manière efficace.

     

  17. L’ail est actif sur le cerveau

    L’ail contient de nombreux micronutriments actifs sur le fonctionnement du cerveau.
    La vitamine B1 pour la mémoire, le cerveau et la transmission de l’influx nerveux.
    La vitamine B3 comme rôle d’antidépresseur qui a la propriété de favoriser la sérénité.
    La vitamine B6 pour la concentration, l’irritabilité, les sauts d’humeur, les troubles du sommeil et même les dépressions.
    La vitamine C pour le fonctionnement cérébral, l’adaptation au stress et elle participe aussi au métabolisme du fer.
    Le fer sert au transport de l’oxygène dans les cellules pour leur bon fonctionnement.
    Le phosphore participe à la production d’énergie et au bon fonctionnement du système nerveux.
    Le cuivre pour le fonctionnement des globules rouges en favorisant la fixation du fer.
    Le magnésium régule le sommeil et permet une bonne adaptation au stress.
    L’adénosineintervientdansl’endormissement, la possibilité de trouver le sommeil pour un meilleur équilibre.

     

  18. L’ail peut traiter les affections de la peau

    L’allicine de l’ail est théoriquement active contre les cors, les durillons ou les verrues.
    Il suffit de couper des rondelles et de les appliquer sur une verrue par exemple pendant la nuit en faisant attention de protéger la peau saine.
    L’ail est efficace comme désinfectant, sur les plaies et contre les ulcères ou des parasites, comme la gale et la teigne.
    Pour cela, préparez 30 g d’ail râpé, laissez macérer 10 jours dans 1/2 litre de vinaigre de vin puis appliquer sur la partie à traiter.

     

  19. Les protéines de l’ail renferment des trésors 

    Les protéines de l’ail renferment des acides aminés particuliers.
    Les acides aminés sont aux protéines ce que les maillons sont à la chaîne, des éléments qui s’assemblent pour former un ensemble.
    Deux acides aminés particuliers donnent à l’ail ses vertus, la méthionine et la cystéine.
    Ces acides aminés participent à l’élaboration de la créatine, substance très énergétique utilisée par les fibres musculaires pendant la première partie de l’effort.
    Des sportifs utilisent cette substance pour améliorer leurs performances lors d’efforts courts et intenses.
    En résumé les protéines de l’ail, environ 6% de son poids, sont riches en acides aminés soufrés et participent à un meilleur effort physique et également à lutter contre les maladies liées à l’oxydation comme le cancer, vieillissement, athérosclérose,…

     

  20. L’ail pour une longue vie

    L’ail a prouvé ses qualités en matière de santé, il permet de fluidifier le sang, de combattre les infections, d’abaisser la tension artérielle, de traiter les rhumatismes, de diminuer l’athérosclérose, etc…
    Les grands consommateurs d’ail semblent vivre plus longtemps que leurs congénères.

Voilà, après toutes ces infos vous savez ce qu’il vous reste à faire…mangez de l’ail !! ;-))

Pour vous donner toutes ces infos et pour être certain de pas dire de bêtises, j’ai également consulté un livre que j’avais déjà lu et que j’ai relu il y a quelques jours, il se lit très vite et fait moins de cent pages mais je le trouve vraiment intéressant.

Si jamais vous voulez découvrir ce petit livre, il vous suffit de cliquer sur le lien juste en dessous. 

L’ail et ses bienfaits

J’espère que cet article vous a plu, en tous cas je vous remercie de l’avoir lu.

Je vous souhaite un excellent dimanche… 😉

A très vite !

Olivier
Manger pour Changer

Question du jour: Et vous, vous en mangez souvent de l’ail ?

24 Des réflexions sur “20 bonnes raisons de manger de l’ail

  1. je suis d’accord avec toi et dalleur Thierry casasnovas à fait un jus avec de l’ail, de la betterave de l’ananas un super jus , qui donne la patate
    bisous

  2. Je cuisine la plupart du temps avec de l’ail.quand c’est la saison j’en achète en grande quantité et le le mixte et le met dans un bocal je rajoute de huile d’olive et du sel et quand je cuisine je le trouve tout près et je le conserve au Figo et il tient des mois et c’est très pratique.

    • ok je vois ça me rappelle le mélange que je mettais sur du pain grillé quand j’étais petit chez mes cousins en espagne, on faisait ça au bord de la cheminée avec toute la famille.. c’est des bons souvenirs.. je mange plus vraiment de pain et le sel et l’huile c’est assez rare aussi et en toute petite quantité.. j’essaie d’éviter tout ce qui est transformé… par contre l’ail j’adore ça !! :-))
      au plaisir

  3. Nous disons merci pour cette nouvelle information, dès Aujourd’hui je commence avec l’ail que le bon DIEU vous bénisse.
    bien à vous Justin Muhindo

    • Ouaouu super.. merciiii ça c’est un message qui donne le sourire et fais le plein de bonnes émotions.. Merci du fond du coeur..;-))
      magnifique journée à toi pleine de joie et de bonheur !!
      Au plaisir

    • merci beaucoup pour ton retour ça fait vraiment plaisir.. j’adore l’ail du coup pour moi c’est pas un problème d’en consommer !! ;-)) à bientôt

  4. Merci beaucoup olivier pour toutes ces informations instructives tu es un ange. Dès maintenant je ferai de l’ail un aliment quotidien car ses effets bénéfiques sont énormes.

    • merci a toi mon ami c’est vraiment gentil ton retour me touche.. je suis navré de répondre si tard mais je reviens gentiment.. j’ai pas dit mon dernier mot.. ;-))
      Oh oui l’ail c’est un truc de fou !!! A consommer sans modération
      a bientôt

  5. Bonjour, j’aimerais savoir si je mets de l’ail dans un plat avec beaucoup d’huile de canola
    à 350 et cuire 1heure, Est-ce aussi bon pour la santé?
    Merci et bonne journée.

    • hello désolé pour la réponse très tardive je reprends gentiment du service.. mais en plus je ne saurai te répondre j’en ai aucune idée si ce n’est que une heure de cuisson à mon avis il doit pas rester grand chose à la fin.. mets toi à la place de l’ail et regarde si après tu peux aller faire un tennis.. non je rigole mais pour dire que je suis pas pour la cuisson.. 😉
      au plaisir

    • merci beaucoup Michelle c’est super gentil de ta part.. j’en suis ravi aussi, j’ai été absent ces derniers mois mais je reprends gentiment du service.. a tout bientôt avec plaisir
      belle fin de journée

  6. Salut Olivier, J’ai une recette ! 6 gousses D’ails hachés 1/2 tasse de vinaigre de cidre et 1/2 tasse de miel bio et mètre ces ingrédiens dans un pot et mélangé a tout les jours pendant 5 jours et consommer 2cuillères a thé avec de l’eau tout les matins ! Merci 🙂

    • hello.. merci pour cette recette, à tester je crois bien qu’elle me dit quelque chose j’ai déjà vu une autre plus ou moins similaire.. tu l’a fait toi ?
      vraiment navré pour la réponse tardive j’essaie de reprendre gentiment du service après ces quelques mois d’absence..
      au plaisir et à bientôt

    • hello, navré de répondre aussi tard je reviens gentiment sur le blog..
      pour ma part je mange tout cru et suis convaincu que c’est bien meilleur et bien plus nutritif car toujours vivant..
      comme nous quand on dit qu’on est cuit en général c’est qu’on a pas trop la forme.. je pense que c’est pareil pour les aliments..mais c’est mon avis..
      au plaisir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*